Snake's Kingdom
"Entrez, entrez. C'est l'heure de la rentrée, à Poudlard... Un bon conseil, toutefois : Tentez de faire abstraction des divers événements étranges qui se déroulent en ces lieux; concentrez-vous sur vos études, du moins, essayez. C'est le mieux que je puisse vous conseiller."


M. McGonagall, à votre entrée à Poudlard.



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lan Lorens, La restauratrice Irlandaise

Aller en bas 
AuteurMessage
Lan Lorens
.:. Civile, restauratrice à Pré-au-Lard .:.
avatar


Feuille de Personnage
Age du personnage: 21 ans si je ne m'abuse...
Baguette magique:

MessageSujet: Lan Lorens, La restauratrice Irlandaise   Ven 9 Juil - 15:24

Votre Personnage

Identité


NOM : Lorens

Prénom(s) : Lan Ellye Gwendolyne

Nationalité : Irlandaise

Age : ving-quatre ans




Autres




Profession/Activité (pour les adultes) : Restauratrice, possède un restaurant à Pré-au-Lard

Année d'étude (pour les élèves, la maison sera sélectionnée par le Staff) :

Lieu de résidence : Pré-Au-Lard et l'Irlande, en fonction de la période de l'année

Famille : Les Lorens sont une grande famille de sang-pur très au lien très Unis. Lan est la fille unique du "grand chef de famille", Adophius Lorens, fils ainé de la filiation Lorens, marié à Elisabeth Andrix. Adolphius à neuf frères et soeurs, tous mariés, qui lui doivent tant respect qu'obéissance. Lan est la dernière née de la famille, et la seule fille de sa génération.

Economie : Les Lorens ont toujours était une famille sachant s'y faire avec l'argent. La génération du père de Lan travaille, pour la plus part, à de hauts postes du ministère de la magie. Dans la génération de Lan , quelques un travaillent à sleur compte. Sur ses seizes cousins, seul quatre ont choisit l'indépendance. Lan, Guliver, Stanislas et Eliot on choisit, respectivement la Restauration, L'aventure à travers le monde (Guliver étudie, pour le compte du ministère, des créature magique), le commerce de créature magique et des élément qu'il en résulte (substances déjectoires et autre) et la Restauration. Elliot,l'ainé de tous ses cousin, est l'associé de Lan, est gère leur autre restaurant, sur le chemin de Traverse.


Plus concrètement


Caractère : (5 lignes complètes minimum.)
Lan est quelqu'un(e) d'un peu réservée, elle manifeste néanmoins un don naturel pour passer d'une atmosphère à une autre. Autrement dit, elle est sociable et passe facilement de l'hilarité d'une blague au sérieux de marbre triste d'un enterrement. Derrière le voile d'innocence qui coure son visage, Lan est une sadique née. Elle a sut apprendre à cacher sa nature comédienne, manipulatrice, joueuse et sadique, excellente menteuse même derrière une maquillage de gentillesse et de rêveuse innocente. Cela lui donne un mystère naturel. Mais rêveuse elle l'est. Elle rêve d'aventure, d'amour...Elle est curieuse de tout. Elle est d'un abord timide mais peut s’avérer, aimante, câline et si protectrice qu'elle serait prête à tuer pour le bien être de la personne, sans ciller, regretter ou hésiter, sans réfléchir. Néanmoins elle est d'une naturelle très rancunier et peu faire les pires crasses à ses ennemis ou ancien amis. Un feu brule en elle. Il crépite doucement comme l'eau qui coule en elle. Elle absorbe les déceptions, s'en nourrit pour devenir plus forte, car ce qui ne nous tut pas nous rend plus fort, non? Elle peut être douce et chaleureuse ou passionné et ardente. Sa colère peu être si forte que, comme l'eau, elle est redoutable et bouillante ou glacial, si froide et cinglante. Mais qu'elle soit feu ou eau, elle a besoin de réconfort et d'amour, de sentir contre elle la chaleur humaine... Son apparence fragile cache une jeune femme têtue, rusée, déterminée, solide et redoutable qui ne supporte pas qu'on la sous-estime. Toute rêveuse qu'elle est, timide un peu, elle a quand même du mordant. Elle sait répondre et s'aime à imaginer sous forme philosophique des leçons de moral, qu'elle devrait des fois suivre.



Physique : (5 lignes complètes minimum.)
Lan Andrix est une jeune femme d'une vingtaine d'années. Sa jeunesse reste fraiche sur son corps au teint clair. Aucune marque
ne s'aventure sur sa peau immaculée. Elle arbore un corps svelte, sa chute de reins et marqué sans superflu et une poitrine au courbes douces et agréablement ronde l'orne. Ses épaules d'albâtres se prolongent en deux fin bras d'apparence coincé entre le menu et le frêle. Les poignets et un peu des paumes de ses mains s'y cachent. On en ignore la finesse et ne voit que les doigts, petits et fins, finis en ongles qui s'adonnent à une pousse rapide et sans timidité. Le long de son corps, contraste doit-il, courent une longue chevelure blonde, ondulée au mèches ambrée contrastant avec le blond infiniment claire des cheveux. Elle glisse telle une rivière de lave sur une terre de craie, le long de son dos, s'arrêtant dans une éternelle caresse à ses milieux de cuisse. Soit bénis, courage qui fut donné à Lan de coiffer cette tignasse. Ses cheveux encadrent un visage fin, quelque peu voilé sous une frange. Deux saphirs,
d'un bleue étincelant, perlent les yeux de la jeune femme, ponctués de long cils, qu'elle aime à noircir, bénissant devant son miroir les créateur du mascara et de l'eye linner. Un petit nez trône au milieu de son visage décoloré où par moment un rose vient taquiner ses joues. Quand à ses lèvres, elles sont d'un petit rose, doux, fine et pulpeux, n'attendant qu'à être rencontrées.

Histoire : (10 lignes complètes minimum.)
Il est beau de voir ce que les nuits de pleine lune emmène sur terre. Cette nuit là, il y a maintenant ving-quatre ans, ce n'est pas une
moldu que la terre accueilli, dans le châtelet d'Irlande acheté par un couple de sorcier, non. C'est leur fille.


"La terre porte chaque jour des merveilles, Lan en sera une."

Tel furent le mot que son père prononça, présentant le nourrisson à la foule de
ses oncles, tantes, cousins. Pas de cousines, elle était la seule fille sur les
trente enfants. Cela ne la complexa jamais....jamais...
En Irlande, sur un large compté, des châtelets son dispersé. Tous appartiennent à des gentes issues d'une même famille. En général leur enfant son des garçons. Cette famille c'est Les Lorens
.

-Ils sont bizarres, ont tendance à dire le villageois.
-Les femmes Andrix sont magnifiques, disent les jeunes villageoises envieuses.
-Les enfants sont des monstres, disent les enfants,
revenant pleurer dans les
jupes de leur mère.

-Allons ne dis pas de sottise, ils sont adorables, avaient elle tendance à
répondre.


Les mères, les femmes en elles même, trouvaient ses enfants adorables. Ils apparaissaient toujours souriant, bien élevés. Ses sublimes femmes, aux sublimes maris avaient de sublimes enfants. Seuls deux d'entre eux, l’ainé Lorens et sa femme, n'avais pas d'enfants. Ils venaient de se marier. Puis un jour elle, Elisabeth, apparut, plus ronde. Les enfants crièrent aux nouveaux monstres et les mères les punirent, congratulant après la future mère. Prêt de huit mois après ces première rondeur, on ne la vit plus quelque
semaine, et lorsqu'elle revint, toujours svelte, comme si la grossesse n'avais pas fait son œuvre sur elle. Elle tenait dans ses bras, radieuse auprès de son beau mari, des lange, d'où sortait de temps à autre un bras pâle et petit, celui d’un bébé, d'une petite fille, de Lan Andrix. De temps à autre les cousins et leurs parents se baladaient avec la nouvelle petite famille. Tandis que les parents parlaient joyeusement, les cousins poussaient la poussette, riant, joyeux, jouant avec leur cousine. Comme ses cousins elle grandit et se forgea, auprès des enfants du village qui avoisinaient le château, la même réputation que ses cousins. Ils avaient étaient de bon maître, et le fait d'être une fille la discréditait encore plus qu'eux. Elle apparaitrait toujours aimable auprès des villageois, adoré rester devant la boulangerie à dépenser de l'argent en pâtisserie, parfois même le pâtissier lui en glissait des gratuites qu'elle partageait avec ses cousins. Mais ils étaient de moins en moins ses cousins, ses frères de cœurs. Le premier partit quand elle avait 8ans. Poudlard l'appelait, il ne revenait que pour les vacances. Le second partit l'année suivante et se fut ainsi jusqu'à ce qu'elle
eu onze ans. Lan s'ennuyait seule. Elle ne pouvait plus qu'aller voir ses oncles et tantes, mais ne s'attardait pas chez eux. La plus part du temps elle restait sur le domaine de ses parents. Elle volait, cachée par les hauts murs qui entouraient le châtelet. Lorsqu'elle était d'humeur, elle faisait de longues promenade dans le grand jardin du domaine et passer le midi au bord du brin de rivière qui le traversait.
Puis ses onze ans sonnèrent comme pour ses cousins avant elle. Ils étaient bien pressé de l'a voir monter avec eux dans le train. Les parents furent interdits de les accompagner pour la semaine de découverte du Chemin de Traverse qu'organisèrent les cousins pour leur cousine. C'était merveilleux. Elle découvrit son coffre à Gringott, où était amassé une grande fortune. Elle se fit tailler une robe, acheta un chouette, dépensa pas mal d'argent en bonbon et s'acheta même un balais et de quoi l’entretenir. Elle découvrit la magie comme elle ne l’avait jamais vu. Belle, coloré et sublime. Elle découvrit les têtes de Poudlard, ceux que ses cousins apprécié et ceux qu’ils ne supportaient pas. Ainsi il devint, tout au long du séjour, amusant de faire de blague de mauvais goût au pauvre non aimé des Lorens, qui goûtait durement à leur sadisme. Le sadisme était inscrit dans les gênes de Lorens, il était héréditaire, et même sans baguette il était effroyable. D'ailleurs la baguette fut le dernier achat.

-Bois de saul, souple, trente quatre centimètre six, crin de Licorne. Il me semble qu'elle était française...un sale caratère... Elle a tenté de m'embrocher la vilaine.

Tel furent les mots d'Olivander lorsque la baguette choisit Lan.

Puis vint la rentrée. Sans étonnement, aucun, Lan se retrouva à Serpentard. Finalement, tout les Lorens furent réunit. Dans la salle
commune ils étaient un groupe facile à repérer. Un groupe de garçons bien bâtis avec une petite blonde à l’air monotone et mystérieux au milieux, deux fois plus petites qu’eux, bon d'accord, c'était quand même la plus teigneuse et machiavélique, histoire de compense.Une véritable petite peste qui savait bien trop cacher son jeu... Et dans les couloirs, même si le reste du temps ils étaient ensemble, Lan était toute seule. A l’occasion, lors de sa sortit de cour, ses cousins l’attendait avec la ferme attention de la poursuivre jusqu’à la trempé, mais cela dépendait de quoi. Eau, glaire de troll et autre... Mais ces jeux l’amusaient. C’étaient des moments privilégiés. Il n’était pas rare, que la petite choupinette soit l’objet des jalousies de petites amies de ses cousins, et Lan prit toujours un malin plaisir à montrer à ses demoiselles qu’elle était la plus importante et que si ça les gênaient, elles n’avaient qu’à partir...

Les années passèrent, les cousins partaient au fur et à mesure, année par année il en manquait de plus en plus. Tous ne furent pas là, en deuxième année, lorsque Lan devint poursuiveuse, et aucun ne fut là, en septième année, lorsqu’elle eut sont première amour et sa première peine de cœur... Oui parce qu’il fallut qu’elle soit assez stupide pour tomber amoureuse du seule homme dont toute les filles tombent amoureuse, et que, en plus, qu’elle tombe amoureuse d’un homme qui avait de gros soucis avec la fidélité et qui n’hésita pas à la tromper lorsqu’elle se refusa entièrement à lui... Il aurait du réfléchir, car à la suite de cela, souvent des excroissances poussèrent sur son corps, ou ses membres s’allongèrent, état qui apparaissait lorsqu’il adressait la parole à une fille, et qui ne prit fin que lorsque l’année prit fin.

C’est donc remonter contre toute les hommes que Lan rejoint son Irlande, son château et...Et le cousin Eliot qui avait fait fortune dans la restauration. Il avait lancé un restaurant à Pré-Au-Lard qui, comme il le disait si bien, marchait du tonnerre. A force de temps il avait finit par augmenter les prix et la clientèle c’était « raffinée », devant plus riche et « pure ». Mais Eliot avait besoin de Lan pour une raison simple...il voulait superviser la construction et l’ouverture de son second restaurant au Chemin de Traverse et, débordé qu’il serait, comptait sur sa cousine pour géré le premier. Ainsi elle devint restauratrice et copropriétaire du Restaurant Lorens’s







Plus intimement







Baguette : Bois de saul, souple, trente quatre centimètre six, crin de Licorne.

Goûts vestimentaires : Lan aime portait des robe, de longue robe qui laissent penser aux temps passés (un peu comme sur la signa et l'avatar). Pour quelque chose de plus dans le temps, Lan aime aussi porter des jupe, souvent courte (pas trop non plus ><) accompagner de haut ayant trop critère au choix. Ou les manches sont tellement longue qu'on ne voit pas ses main, où il y a une capuche, ou ses épaules sont dévoilées. Naturellement ce ne sont pas les seuls vêtements qu'elle met, mais pour la majorité du temps si. Lan adire aussi porter des bottes et les accessoire, tel que les guêtre et les mitaines, ou les écharpe..pas ou mais plutôt et!


Situation amoureuse : Lan est devenue, au court du temps un célibataire endurcit. Comme la licorne, il est difficile pour un homme de l'approcher.

Porte-bonheur : Pourquoi en avoir un

Rêves, objectifs, et ambitions : Lan rêve de succéder à son père en temps que chef de famille, mais c'est une chose qui ne tire que du rêve..elle est la plus jeune et ne c'est pas vraiment affirmé jusque là. Son autre rêve serait de voir, de ses propre yeux un quitaped ou une Lethifold.

Patronus : Une louve au pelage immaculé et éclatant

Epouvantard :(plus grande peur)

Animal de compagnie : Deux animaux plus qu' aimés un chat au pelage blanc et une chouette au pelage..blanc. Le plus drôle c'est qu'ils ont aussi des yeux bleux.

Loisirs : Alors Lan aime bien penser au meurtre parfais pendant son temps libre, ou lire des livres sur les créatures magiques. Sinon elle aime faire de longue promenade en balais ou jouer au Quidditch. Le soir, pour le lendemain, Lan passe de long moment à préparer le menu du jour et tente, lorsqu'elle le peut, d'inventer de nouvelle recette pour le prestigieux établissement.

Pureté du Sang : Pur, mais ce n'a pas grande importance, puisqu'elle met tous le monde sur même pied d'estalle et en vien même à mépriser la race humaine.

Autres : La plus part des cousins de Lan sont des mangemorts
Eliot---> Mangemort
Stanislas--> Mangemort
Guliver--->Mangemort
Mattew--->Mangemort
Matias
Ulrick
Andrew--->Mangemort
William--->Mangemort
Wilfried--->Mangemort
Sebastien
Etienne
Dave--->Mangemort
Alexiel--->Mangemort
Josh--->Mangemort
Phillippe
Conan--->Mangemort



RPG de Test (a faire quand la fiche a été validée par un admin)
Pré-Au-Lard, village voisinant Poudlard, très fréquenté par des sorcier en tout genres, des professeurs, de élèves, des riches. Village quelque peu populaire où un Lorens avait décidé d'incruster, implanter, son industrie, la restauration. Depuis deux ans maintenant, Eliot Lorens avait ouvert le prospère restaurant Lorens's sur la voix principale du Village. Placé à une intersection, une bâtisse de trois étages, en pierre rouge, se dressait fièrement. Le second étage voyait une terrasse le prolonger, où, au début de l'été et lors des beaux jours de printemps, quelques fois en hiver et lors de radieux jours d'automne, du peuple prenait place. Mais Eliot était un homme avide et c'était à Lan, sa cousine qu'il avait léguait l'établissement, le temps pour lui d'ouvrir un nouveau restaurant.
C'était le premier jour et Lan ce demandait comment elle ferait pour gérer un restaurant...D'un autre côté l'idée ne faisait que l'enchanter, car ainsi elle apprendrait à diriger et diriger...c'était exactement ce qu'elle voulait. Eliot lui avait dit que le personelle était docile et qu'il savait pour le changement, il lui avait aussi emménager le dernier étage en un petit appartement meublées pour la plus part des pièces, surtout la chambre, de la même manière que dans le château Irlandais... La chose était certaine, LAn serait redevable longtemp à Eliot, chez lui, rien n'était gratuit, et encore moins sa gentillesse...c'était désolant.
Assise sur le fauteuille du petit salon, Lan feuilleté un livre de compte, dans l'espoir de "s'instruire". L'envie de passer pour un pauvre fille perdue n'était pas présente et elle compte bien montrer à toute sa famille, en particulier à ses cousins qui avait la facheuse habitude de la sous-estimer, qu'elle était capable de beaucoup. Lorsque sept heures sonna, vétut d'une de ses longues robes sortit d'un autre temps, d'une jaune ocre, laissant apparaitre ses épaules, Lan se présenta au personnel. Ils avaient prit place dan le petit salon, mais tous restaient debout, comme si la peur de déranger l'endroit les gardait debout, droit comme des piquets à la manière de statut.Il s'agissait pour la plus part de femmes, les serveuse, mais des hommes s'imposait aussi. L'équipe de cuisine était constitué d'hommes pour la plus part, et de trois femme. En tout la brigade était composé de dix membres. IL y avait aussi trios barmans, a qui Lan trouva un petit air italien et exotique..passons.


Messieurs, Mesdames et Mesdemoiselles , je suis, je suppose que vous le savez, Miss Lorens, commença la jeune femme sur un ton doux mais droit, plein de volonté d'imposer son respect. Dorénavant je serait la gérante de cette établissement,a ussi je vous demande la même rigueurs et le même sérieux que si j'étais mon cousin. Naturellement je serait en permanence disponible afin que nous puissions parler et ouverte à toute proposition visant à améliorer notre établissement.

Sur ses mots elle se mit à faire les cents pas, passant devant eux, les inspectant. Les barman avait tous la même tenue, un pantalon de tissus fin noir, une veste violette sur une chemise jaune ocre. L'uniforme des serveuses ne difféait qu'au niveau de la jupe droite arrivant à mi-genoux. Lan l'avait trouvait dans le placard de sa chambre, la veille, et mainteanant elle comprenait qu'il serait de peur, certain jour, avec elle s'il devait y avoir un manque d'effectif. Un sourire sage se dessina sur son visage.

Bien, nous ouvrons dans deux heures, aussi je vous demande d'aller préparer le service, je serait dans mon bureau jusqu'à neuf heure puis je viendrais, tout naturellement, travailler à vos côté en maitresse d'acceuil. Mesdemoiselle nousnou retrouverons donc à l'entré pour acceuillir nos client. Bien mainteanant, allez...

C'est sur ses simples mots, ces trop petits assemblage de syllabe, que commença la première journée de travaille de Mademoiselle Lan Ellye Gwendolyne Lorens.




Qui est derrière l'Ecran ?(dans cette partie seul le code est obligatoire)

(note : nous recommandons le navigateur Mozilla Firefox pour son correcteur orthographique intégré, qui sera très utile ici Wink)

Prénom : Marjorie

Age : 17

Code du règlement : Validé par Aranel.

Comment avez vous connu le forum ? (par Aranel et Nath

Comment le trouvez-vous ? le design ne me plait pas trop

Est-ce un Double-Compte ? non

Présence : 4.5

Autre chose à dire ?


Dernière édition par Lan Lorens le Sam 10 Juil - 20:14, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aranel Sirfalas
.:. Mage Blanc, chef Finlandais .:.
avatar

Age : 27
Localisation : Partout et nulle part.

Feuille de Personnage
Age du personnage: 28
Baguette magique: Bois d'épicéa blanc, cheveu de vélane, 27,9 cm

MessageSujet: Re: Lan Lorens, La restauratrice Irlandaise   Ven 9 Juil - 20:03

Le code est validé.

D'un point de vue objectif, je répète que c'est bien écrit, quelques fautes et une ponctuation volage, belles images et texte assez riches, les lignes sont respectées mais l'âge et les noms de famille ne correspondent pas toujours en revanche. la fiche n'est pas complète à tous les endroits, également.


Maintenant, mon point de vue en tant que joueur est clair, je trouve ce personnage très cliché, stéréotypé et en rien original. Il semble par contre bien cerné et il est bien décrit, malgré des copier/coller évidents depuis d'autres sites.
Quant je parle de cliché, c'est le loup blanc en patronus, le fait d'être la seule fille toute menue sur trente gaillards tous mangemorts, une famille hyper connue nationalement avec la majorité des membres dans la politique Irlandaise... Pouvoir, célébrité, importance, méchanceté, fortune immense... Tout cela contribue à refléter une image d'un personnage trop attendu et exagéré. Mais le fait que ce perso soit dans la restauration casse un peu cette image impersonnelle.

Mais cela ne dérange pas pour la validation, j'ai d'ailleurs validé le code, et ne manque plus que l'avatar.



Bienvenue, et bon courage pour le reste =)

________________________________________________________________________________________

Voitko rikkoa marmori ?
Voitko sulattaa lunta ?

[ Capitaine Tomate ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academyofedalia.forumactif.com/forum.htm
Aranel Sirfalas
.:. Mage Blanc, chef Finlandais .:.
avatar

Age : 27
Localisation : Partout et nulle part.

Feuille de Personnage
Age du personnage: 28
Baguette magique: Bois d'épicéa blanc, cheveu de vélane, 27,9 cm

MessageSujet: Re: Lan Lorens, La restauratrice Irlandaise   Ven 9 Juil - 22:11

Bon, l'avatar est là, il ne manque plus que ton rpg de test, et les quelques modifications nécessaires que j'ai cité.

NB : J'ai oublié de préciser que le phénix écossais n'existe pas, il n'y a qu'une race de phénix.
(Et les plumes de cet oiseau sont très rarement utilisées en magie, vu que ces oiseaux sont extrêmement rares, ce qui n'empêche pas la majorité des gens d'ici d'avoir des plumes de phénix.)

________________________________________________________________________________________

Voitko rikkoa marmori ?
Voitko sulattaa lunta ?

[ Capitaine Tomate ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academyofedalia.forumactif.com/forum.htm
Aranel Sirfalas
.:. Mage Blanc, chef Finlandais .:.
avatar

Age : 27
Localisation : Partout et nulle part.

Feuille de Personnage
Age du personnage: 28
Baguette magique: Bois d'épicéa blanc, cheveu de vélane, 27,9 cm

MessageSujet: Re: Lan Lorens, La restauratrice Irlandaise   Sam 10 Juil - 22:09

Validée, bienvenue.

________________________________________________________________________________________

Voitko rikkoa marmori ?
Voitko sulattaa lunta ?

[ Capitaine Tomate ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academyofedalia.forumactif.com/forum.htm
Maeve O'Donnell
.:. 5e année, préfète, Serdaigle .:.
avatar

Age : 23
Localisation : A la bibliotèque ou dans la tour Commune, ou peut-être avec sa soeur...

Feuille de Personnage
Age du personnage: 15 ans
Baguette magique: 25,6 centimètres, bois de cerisier, cheveu de Vélane

MessageSujet: Re: Lan Lorens, La restauratrice Irlandaise   Dim 11 Juil - 9:56

Bienvenue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléa O'Donnell
.:. 5e année, Attrapeuse, Serpentard .:.
avatar

Age : 23
Localisation : Dans le noir...

Feuille de Personnage
Age du personnage: 15 ans
Baguette magique: 23 cm, poirier, plume de phénix

MessageSujet: Re: Lan Lorens, La restauratrice Irlandaise   Dim 11 Juil - 10:49

Bienvenue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aranel Sirfalas
.:. Mage Blanc, chef Finlandais .:.
avatar

Age : 27
Localisation : Partout et nulle part.

Feuille de Personnage
Age du personnage: 28
Baguette magique: Bois d'épicéa blanc, cheveu de vélane, 27,9 cm

MessageSujet: Re: Lan Lorens, La restauratrice Irlandaise   Dim 11 Juil - 16:54

Je te rappelle qu'il ne faut pas oublier la signature du règlement =)

________________________________________________________________________________________

Voitko rikkoa marmori ?
Voitko sulattaa lunta ?

[ Capitaine Tomate ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academyofedalia.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lan Lorens, La restauratrice Irlandaise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lan Lorens, La restauratrice Irlandaise
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La harpe celtique
» musique celtique
» Territoires mafieux et lieux clés.
» Loreena Mc Kennitt ou la connexion entre les mondes
» Musiques du film

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Snake's Kingdom :: Administration. :: Etat Civil :: Fiches Validées :: Fiches Adultes-
Sauter vers: